Total Warhammer
1er tournoi en cour !! Venez faire votre match Smile
Pour obtenir vos XP, poster vos screen de fin de bataille et n'hésiter pas à défier les autres !!

    Les aventures

    Partagez

    Re: Les aventures

    Message par Grolash le Jeu 10 Nov - 23:55

    (Merci de sauver la situation :3)

    *Une lumière perça la nuit moussillonnaise. 
    La jeune Demoiselle du Graal, qui était là pour venir prêter main forte à la vielle servante dévote à la Dame qui avait veillé en absence de ses Demoiselles, suivait le garde un peu louche, qui l'avait reçue, dans une ruelle sombre.*

    -"C'est normal, toute cette brume?", dit-elle, hésitante. 
    -"Pouah, 'sais po trop m'dam... 'fin, mam'zelle. Ça fait p'u d'une s'maine qu'ça dure pis on s'pose po trop d'questions mam'z..."
    *La Damoiselle dégaina *
    "Qu'est-qu'i's passe, mam'zelle?!?
    - Des malfrats! Ils sont en train de nous entourer! 
    - Comment 'savez ça ma..."

    * Un carreau d'arbalète mit définitivement fin à sa phrase. 
    La Damoiselle se mit à couvert derrière une caisse de contenance inconnue. *

    -"Lâches!", les invectiva-t-elle. 
    -"On dirait qu'on d'a chopé d'la bonne minette!" * rires * 
    "Sort d'la pasqu'si qu'on vient'chercher ça va vachement plus déchirer!" * les rires reprirent * 
    -"Ça rime, chef! Haha!", fit une voix misérable. 
    -"Ta gueule, Billy...!"

    * La bande sorti de ses cachettes. La Demoiselle jetta un coup d'oeil et serra son arme, prête à se battre.*

    Un bruit, mi râle, mi murmure se fit entendre dans la nuit. 
    "Voila une sssituation très ambarasssante...
    Qui dois-je tuer, des brigands, ou de la demoiselle pas sssi sssans défenssces...?
    Ou dois-je tuer les deux?", se questionna une voix dans le noir embrumé. 
    -"Qui qu't'es toi? Mont'toi où on vient t'chercher!", répondit le chef de la bande.

    *Pendant ce temps, la Demoiselle cherchait une échappatoire, en vain...*

    -"Ssc'est la Mort qui vient vous chercher...", rétorqua la voix.

    *Le groupe de gredins opposé à celui du chef de la bande,  positionné de manière à bloquer la ruelle, fut happé contre un des deux murs par une charge de cavalerie éthérée et n'émettant d'autre bruit que celui des âmes damnées, cris de désespoir étouffés. Après une paire de secondes, la silhouette, dissimulée dans sa bure, de Rametep se détacha des ténèbres insondables de la ruelle crasseuse.*

    -"Merde! Qu'est-' c'est ça?!
    -Les messssagers de la Mort...", répondit le Nécrarque, avec un sourire morbide illuminant le bas de son visage décharné dévoilé, révélant sa dentition, avant que les ténèbres ne l'enveloppent à nouveau.

    *Les brigands prirent leurs jambes à leur cou en criant à tue tête: "Vampiiiire...!", avant de disparaître dans le bruit de ceux qui étouffent dans leur propre sang... *

    "Partez...", dit le Nécrarque à la Demoiselle. 
    "... et faites passsser le messssage, que ssça sssoit bien compris: sscette terre appartient désormais aux Royaumes de la Non-Vie... L'heure de la Prophétie approche..."

    (Voila. :3
    J'ai réussi à faire du contenu! Very Happy)


    _________________
    "C'est une belle journée pour être mort."

    Re: Les aventures

    Message par Alvaro le Ven 11 Nov - 3:00

    *Un ciel gris couvais un orage et laissait échapper une fine pluie. Pas suffisante pour passer l'épais feuillage des arbres mais tout de même asse pour gêner le début de feu que tentaient d'allumer les hommes bêtes.
    Ils étaient près d'une centaine à s'être rassemblés dans cette clairière et tentaient maintenant d'allumer plusieurs feux dans le but de se réchauffer et de faire cuire leur maigre pitance.
    En temps normal les proies abondaient dans la forêt d'Arden, mais en ce moment celles-ci s'étaient faites plus rares dans le sud-ouest de la grande forêt. Comme si une présence maléfique en activité les avaient effrayées.
    L'un des mutants laissa échapper un juron lorsqu'un paquet d'eau éteignis son début de feu.
    Un de ces congénère le réprimanda d'une voie colérique.*

    "-Dépêche ! Froid !
    -Fais toi même !
    -Moi plus grandes cornes que toi donc toi la boucler !
    -Ah ouais ?!"

    *L'homme bête se jeta sur l'autre et entama une bagarre qui fit rapidement l'objet de l'attention des autres monstres qui formèrent un cercle autour des combattants et prirent les paris en poussant des cris sauvages.
    Pendant qu'ils regardaient ailleurs des ombres se glissèrent silencieusement parmi les branches des arbres, les entourant prudemment.
    Un des membres de la bandes s'étant un peu trop éloigné du groupe renifla quelque chose trop tard et vit la lueur d'une lame passer sous son menton avant que sa gorge ne sois tranchée tandis qu'une main se planquais sur sa bouche pour étouffer ses râlements d'agonie.
    Plusieurs autres membres isolés disparurent de cette manière, happés par les buissons comme si ils avaient pris vie et s'en prenaient aux monstres souillant leurs habitat.

    Finalement les ombres s’immobilisèrent en l'attente d'un ordre. Ordre qui vins sous la forme d'un étrange cris d'oiseau. Ce détail n'attira l'attention d'aucun des hommes bêtes, mais les conséquences en furent d'autant plus brutales et mortelles.
    Des dizaines de flèches et de carreaux d'arbalète surgirent de nul part pour venir décimer en l'espace d'un battement de cils les hommes bêtes. Ils eurent à peine le temps de saisir ce qu'il se passais qu'une autre volée vins répandre encore plus de sang sur le sol forestier.
    Pouvant enfin réagir les mutants trouvèrent facilement la position des tireurs perchés dans les arbres grâce à leurs sens aiguisés et se jetèrent en direction des arbres pour y grimper.
    Mais à peine eurent-ils atteints les arbres que des silhouettes en surgissaient pour leurs sauter dessus par surprise.
    Complétement désorganisés et paniques les quelques survivant s’enfuirent vite dans la forêt mais ils furent aisément abattus et leurs cadavres vins s'ajouter à ceux qui gisaient au sol.

    Les hommes ayant accomplis cette action parfaitement orquestrée sortirent enfin de leurs couverts en poussant des cris de joie. Fouillant les cadavres et comptant les morts de chacun les bandits se félicitèrent pour ce coup d'éclat.
    Une imposante silhouette sortit alors de sous les arbres pour s'aventurer dans la clairière.
    Un puissant guerrier vêtu d'une armure noir et d'une immense épée de la même facture s'avança devant les hommes qui se tournèrent vers lui, l'écoutant avec respect et crainte.*

    "Bien ! Cette mission montre que le régulier écrémage que j'ai effectué a été efficace et que chacun d'entre vous est le meilleur dans son domaine !
    Plus de test maintenant ! Nous partons dés ce soir vers Moussillon où nous pourrons établir le plan pour lequel je vous ai recrutés !"

    *Il fit une petite pause dans son discours pour laisser à ces hommes le temps d'assimiler les informations.*

    "Faites ce que j'attends de vous, faites preuve de courage et de compétence et les récompenses seront bien au delà de votre imagination ! Décevez moi et ... nul besoin de vous en parler je pense. Vous avez déjà vus ce qui arrivais à ceux qui s'attiraient mon courroux.
    Mais avant tout laissez moi vous donner un avant-gout de ce que je peut vous offrir."

    *Sur ces mots le guerrier fut entouré d'une aura d'énergie violette et leva les mains en prononçant des paroles aux accents de mort et de tourments. Des visages tourmentés s'élevèrent des dépouilles des morts récents avant de commencer à se diriger vers les bandits sous l'impulsion du vampire.
    Ceux-ci eurent tout d'abord un mouvement de recul, effrayés, mais comprirent vite ce qu'il se passais quand les âme vinrent s’agglutiner au niveau de leurs capes, bottes, flèches, arcs et lames pour finalement s'y accrocher fermement.
    Tous sentirent immédiatement les effets du sortilège. Ils semblaient être devenus si léger que leurs capes semblaient pouvoir les porter dans les aires et ralentir leurs chute sous le poids des âmes.
    Leurs pieds paraissais se déplacer plus rapidement et avec plus de puissance tandis que leurs projectiles et armes étaient entourés des âmes hurlantes de leurs récentes victimes, accompagnant les mouvements des armes de plaintes spectrales et les guidant dans leurs mouvement pour augmenter leurs adresse, vitesse et précision.
    Alors que les hommes s’extasiaient devant leurs nouveaux pouvoirs le chevalier noir repris d'une voie mystérieuse laissant deviner un sourire satisfait.*

    "Ce que vous avez ici n'est qu'un tout petit aperçu de ce que je peut vous offrir.
    Remplissez votre mission et ce que vous avez là vous semblera bien dérisoire comparé à ce que je peut vous offrir.
    Maintenant que ceci est fait, mettons nous en route."

    Il se mis alors en marche vers l'ouest suivis par toute une troupe d'hommes dorénavant auréolés des âmes des défunts.
    D'autres silhouette apparurent à travers les arbres et sortirent des ombres de la nuit pour révéler des bataillons parfaitement organisés de squelettes armés de lances et d'épées rouillées.
    A leurs tête s’avançaient des orques et hommes bêtes morts-vivants dont la soif de bataille semblais encore persister même dans la non-vie.
    Des goules arpentaient silencieusement les flancs de l'armée tandis que des nuées de chauve souris s'envolaient de sous les sombres frondaisons pour venir masquer le pâle éclat de Mannsleib se levant et que des meutes de loups écorchés aux yeux brulant d'un feu bleu sortaient furtivement des bois pour aller ramper dans les talus et les hautes herbes.
    Une vrais armée de la mort sortit des bois cette nuit là et elle était dirigée par un dragon noir ayant pris forme humaine. Un être à la grande noblesse et à l'honneur inflexible mais à l'ambition démesurée et à la violence sans pareil sur ces terres.
    En cette nuit Aardan le chevalier dragon était de retour en Bretonnie.
    avatar
    Gorkin
    Jeune Barbe

    Re: Les aventures

    Message par Gorkin le Ven 11 Nov - 13:17

    Une semaine après son départ de l'Auberge Gorkin arriva aux portes de Nuln, il n'aimait en général pas les villes humaines mais Nuln était la seule qu'il arrivait à supporter. Non pas qu'il la trouve spécialement belle ou resplendissante, d'autant qu'aucune ville humaine n'arrivera jamais à surpasser une forteresse naine mais la guilde des ingénieures éveillait son intérêt, enfin bref il n'était pas là pour ça il devait retrouver ses anciens compagnons mercenaires et il savait ou les trouver

    L'auberge du Griffon assoiffé, C'est là qu'il passait leur temps libre si il n'avait pas de contrat en cour c'est ici qu'il était en train de se saouler en appréciant la compagnie des coureuses de remparts.

    Gorkin poussa la porte de l'auberge, l'ambiance y était festive, des musiciens jouait un air entrainant au fond de la salle et les clients chantaient et buvaient joyeusement. A pein le nain eu il passer la porte qu'une voix l'interpella. "Gorkin ça alors qu'est ce qui t'amène par ici ?" C'était Peter et il lui faisait signe de le rejoindre.

    Il était assis à une grande table avec quelques un de ses compagnons parmi lesquels Gorkin reconnu quelques tête. Ils était pour la plupart des vieux soldats endurci qui avait jadis sérvit l'empereur mais qui incapable de faire autre chose que de se battre avait décider d’offrir leurs service pour une certaines somme.
    "Alors tu vient rendre visite à tes vieux amis ?"
    Gorkin fit signe qu'on lui apporte une bière et répondit.
    "C'est un peu plus qu'une visite, disons qu'elle n'est pas désintéressé"
    Peter lui fit signe de continuer
    "Disons que j'aurais besoin de vous pour une mission, disons délicate, je vais être honnête il va falloir aller vers Mousillon pour nous battre contre des elfes"
    Peter et ses hommes s'était déjà battu contre des morts vivant, des gobelins, des rejetons du chaos mais des elfes... c'était une mission très dangereuse et Gorkin vit à leurs visages qu'ils hésitaient
    "Bien sur nous ne serons pas seul nous rejoindrons des amis à moi et vous serez payé"
    Gorkin sortit un petit sac de sa poche et versa les pierres précieuse qu'il contenait sur la table.
    "Bon Gorkin tu connait mes points faible à ce que je voit, cependant la mission étant incertaines je n’enverrais pas tout mes hommes, pour ce prix je peut te donner 15 arquebusier et 50 de mes bretteurs"
    "et toi tu te joint à moi ?" répondit Gorkin
    "Bien sur en souvenir du bon vieux temps nous nous mettrons en route demain matin, Tavernier resserre nous une bière !"

    Re: Les aventures

    Message par Alvaro le Sam 26 Nov - 15:55

    *Mannsleib était déjà bien basse quand des ombres se glissèrent furtivement dans l'enceinte de la ville par une brèche dans l'un des murs.
    La plupart des bâtiments étaient soit en ruine, soit tellement vieux qu'ils semblaient prêts à s'écrouler au moindre coup de vent.
    Les rues autrefois pavées et pleines de vie n'étaient plus qu'un amoncellement de boue, de détritus et parfois d'ossements.
    Aardan, marchant à la tête du groupe, se rappelais de l'époque lointaine où la cité était encore une des plus belles de la région.
    Il avais connu le duché du temps où les morts ne marchaient pas encore en toute liberté et où la vie ne l'avais pas encore fuis.

    Cela faisais depuis vraiment très, très longtemps qu'il n'avais plus foulé le sol de Moussilon et il ressentit une certaine mélancolie. Des souvenirs très anciens s'invitèrent dans son esprit, des souvenirs d'une période où le sang coulais encore naturellement dans ces veines. D'une période où il partageais le vins et le pain avec ses compagnons.
    Il revis le visage Gilles se penchant vers luis et lui tendant la main.
    Ce simple souvenir suffit à arracher un sourire à ses lèvres mortes.

    Un bruit étrange vint enfin l'arracher de ces souvenirs. Un zombie marchais lentement à quelques dizaines de mètres de là.
    Il était seul et semblais se diriger quelque part.
    C'est alors que le chevalier ressentit une aura magique qu'il connaissais bien.
    Il se tourna vers ces hommes et leur lanças.*

    "Maintenant que nous sommes dans Moussilon vous restez sur vos gardes. Cet endroit est l'un des plus dangereux de Bretonnie. L'un de mes ... cousin se trouve dans les environs, même si il a accepté de s'associer à moi pour cette affaire il n'en reste pas moins extrêmement instable et donc dangereux pour tous, même ces alliés, donc si jamais vous le croisez et que vous ne mourrez pas dans l'instant prévenez le que vous êtes avec moi et que toute attaque sur vous sera considérée comme une déclaration de guerre.
    Compris ?"

    *Devant l'absence de questions Aardan se retourna avant de continuer son chemin.
    En parallèle des groupes de ces squelettes progressaient à travers les rues, à travers leurs yeux il vis que la quasi totalité des morts vivants avaient désertés la ville, l'influence du nécrarque était clairement perceptible, attirant les créatures de la nuit comme des mouches le sont par une flamme.
    Les goules passèrent progressaient sur les bâtiments, grimpant partout tandis que les loups funestes faisaient le tours de la cité et que des nuages de chauve souris tournoyaient loin au dessus de leurs têtes.
    Finalement ils débouchèrent sur l'immense place au centre de laquelle se trouvais le palais ducal.
    Autrefois majestueux et maintenant en ruine il se dressais encore avec une certaine noblesse, mais une noblesse tordue, en ruine et emplie de noirceur. Parfaitement à l'image de ceux qui le peuplaient auparavant.
    Il se tourna de nouveau vers ces hommes pour leurs donner leurs instructions.*

    "Voilà, nous y sommes. Vous allez commencer par m'explorer le terrain. Vous allez vous séparer en groupes pour me recueillir des renseignements sur le terrain, les positions avantageuses, les points d'étranglements possibles, bref tout ce qui peut nous servir. Vous avez jusqu'à la prochaine nuit pour me retrouver ici même, soyez à l'heure.
    Maintenant rompez !"

    *Sur ces mots les hommes se dispersèrent tandis que le chevalier analysa le terrain, finalement il repéra une ce qui ressemblai à une volière suffisamment intacte pour supporter un poids humain.
    Il se dirigea donc vers elle et monta ses marches moisies pour finalement déboucher à son sommet.
    Là il s'assit en tailleurs avant de commencer à se concentrer.
    Sous l'impulsion invisible de sa volonté les chauves souris commencèrent à se masser autours de la petite tours, formant un véritable tourbillon d'ailes noirs.
    Nuls doutes que cela attirera l'attention du vampire, maintenant il n'avais plus qu'à attendre.


    (Bon voilà enfin la suite ! Dsl pour le temps mis vous devez avoirs l'habitude avec le temps X) )

    Re: Les aventures

    Message par Grolash le Sam 26 Nov - 17:44

    *Cela faisait un petit moment déjà que le Nécrarque avait vu les Chauves-souris.
    Peut-être une heure... ou était-ce deux? Il ne savait plus trop.
    C'était un zombie traînard qui l'avait prévenu de la présence des nouveaux arrivants dans la cité morte... Cela sentait humain.
    Il réglerait plus tard les derniers paramètres de son dispositif.
    En attendant, il allait jeter un coup d’œil à ces importuns.
    ...
    Le courant d'air à la sortie de la crypte remuait légèrement la brume de Shyish. Tout était calme.
    Tout était presque calme... Le Nécrarque bondit sur un appui de fenêtre, puis sur le toit en face.
    En se rapprochant du bruit de fond, il percevait maintenant les voix qui le composaient, chuchotantes.*
    "-Gilbert...
    -Ouais?
    -Pourquoi qu'i' nous envoie seuls dans c'te putain d'ville si on peut y crever?
    -Chais pas.
    -...Et ça t'interpelle pas?
    -Si.
    -...Et?
    -Et quoi? Tu peux t'casser s'tu veux. J'te r'tiens pas, t'es d'la concurrence.
    -Nan ça va...
    -T'as trop les chocottes pour t'casser seul dans la nuit hein?
    -Ouais.
    -Moi aussi j'aurais trop les chocottes..."
    *Le Nécrarque était maintenant juste au dessus d'eux. Il ne savait pas pourquoi ils étaient là, mais ils étaient là pour quelqu'un. Ils n'avaient rien de chevaliers bretonniens, ni même de paysans perdus. En outre, les bandits en s'aventuraient plus jamais dans cet endroit précis de la ville depuis que les morts y avaient convergé... Et les bandits ne portent pas d'armes magiques.
    Il n'avait qu'à leur demander...
    Il se laissa tomber juste devant eux dans un nuage plus noire que la nuit-même et resta un moment sans bouger face à eux, après qu'ils aient sorti leurs armes*
    "-C'est quoi ça putain?!
    -Chais pas!
    -Merde!
    -Tu-tu... Tu crois que c'est... Lui?
    -Il avait pas dit qu'il voudrait nous buter? Euh... On est avec un allié a vous, un chevalier en armure de Dragon. Il a dit que vous pouviez pas nous buter.
    -Ouais... il a dit ça!
    -Aardan. Et bien... dommage. Que me veut-il? Ssc'est l'heure?
    -Ben on sait pas.
    -Où?
    -Euh... Prêt du Palais!"
    *le Nécrarque disparu comme il était venu: un nuage de mort éthéré.*
    ...
    *La silhouette noire du Dragon se dessinait sur le disque blanc de Mannslieb.
    Rametep se glissa le long des marches jusqu'au promontoire...*
    "-Bienvenue à Moussillon, cousin."


    _________________
    "C'est une belle journée pour être mort."

    Re: Les aventures

    Message par Yladrus le Ven 2 Déc - 18:30

    Yladrus et son contingent arriva a portée de vue de la ville. Si celle ci est bien la bonne... elle puait la mort et la charogne, comme les descriptions de ces compagnons. Sauf que tout dans cette contrée pue et n'a que pour seul gibier a chasser du zombis et des chien bizard! Cela reste comestible mais il y a clairement moins a manger... avec un peut de chance ils tombaient  parfois sur un petit village avec des hommes encore vivant, pas grand chose sur les os mais déjà plus qu'un simple zombi! Le nouveau big boss du clan des Kaseur eud'krâne ce tourna vers ses troupes et adressa les instructions a ces deux orques noir ;
                                                   
    - Feltik, fais monté l'camp ici! Geltik, gére le manger, dé tours de gardes et des ékléreur pour les ren-se-saignement. Moé j'vais là bas (Yladrus pointais du doigt la ville). Si quand j'reviens, mé troupes sont pas prête a la baston, le prochain repas sera vous deux! Kompris?!
    - (Feltik et Geltik répondirent en même temps) Kompris boss!
     
    En chemin, Yladrus croisa quatre zombis qui voulais faire de lui leur déjeuné... Les rôles s'inversa rapidement. Arrivé a la grande porte nord, une poignée de zombis erraient. Sans difficulté, il les trancha tous en deux morceau, minimum! Une fois entré, il ce posa la question de ou il fallait ce retrouvé, lui et ces compagnons de l'auberge, puis fini par décidé de simplement avancé et qu'il verrait bien! Un squelette arriva sur lui, L'orque donne un grand coup du plat de sa hache et l'agresseur fini en pièces détachée... L'orque noir était à l'affût. Près à faire regretter l'existence de tout ce qui pourrait croiser son chemin!
     
    Il sentait qu'on l'épiait, le suivais depuis qu'il étai entrée dans la ville. Quand soudains un bruit, comme un léger glissement sur du gravier,  provenant du première étage d'une maison ce fit entendre, il ce tourna et vit une goule en l’aire ce jeté sur lui toute griffes sortie. Sans s'alarmé Yladrus leva le bras libre et saisi, de sa grosse main gantelée, la tête de la goule par le visage. Elle se débattait pour ce libérer et tentais, sans succès, de mordre la paume de la main, mais réussi simplement a ce cassé des dents sur l'armure. Elle étirait au plus loin son bras et parvient a peine a éraflé le front de l'orque.
     
    - Y a plus a bouffé sur toi ke lé autre kadavre ki marche... Tu f'ra un bon casse croûte!
     
    Yladrus pressa le crâne jusqu'à en explosé la boîte crânienne, puis il la traina le corps. Rapidement après il perçue plus loin dans la grande rue des silhouettes en mouvement accompagnée de léger bruit de combat. En arrivent plus proche, il vit une petite masse de cadavres et squelettes qui avais encerclé un groupe de quatre d'hommes. Ils repoussaient les cadavre tans bien que mal. Yladrus ce demanda si il devait les tué lui-même ou si il allait simplement les regardé et mangé sa goule.
     
    - Repoussez-les !
    - Y sont trop nombreux ! On va pas y arrivé !
    * L’un d’eu réussi a passé entre les mailles du filet et a s’enfuir.
    - Philippe !? Qu’es s’tu fout Philippe !?!
    - Merde on va ce faire bouffé !
    * celui qui criait ‘’Philippe’’ aperçu l’orque noir alors qu’il tuait un zombi.
    - Hé ! Hé toi ! Tu es avec Aardan pas vrai ?! Aide-nous ! On sait ou il est !
    - Ta pas intérêt a mentir sinon tu fini en ragout !
     
    Le boss posa sa goule et fonça, tranchent net plusieurs zombis du premier coup, rapidement, L’orque créa une brèche ou les hommes s’enfila hâtivement pour échappé au morsure de zombis ou au coup d’épée de squelette. Ils ce réfugièrent derrière l’orque noir et s’occupèrent des quelques trainard qui arrivaient dans le dos, alors que Yladrus continuait de donné de grand coup de hache qui font voler en éclat les squelettes et trancher les zombis. Uns fois le dernier mort mit en pièce, Yladrus ce retourna et avec une grande vitesse et précision, il attrapa l’homme par le cou et le souleva a sa hauteur puis dit ;
     
    - Ou k’il hé Aardan !? Parle ou j’te brise la nuque !
    - (avec une parole étouffée par la strangulation de l’orque) Sur… la… grande… place… par… là… (en pointent du doigt la direction)
     
    L’orque noir le lâcha et prit la direction donné sans attendre. Cette petite bataille lui avais fais monté l’adrénaline. Il étai arrivé a la grande place mais en chemin il remarqua que ce qui devais a la base être une simple participation a une bataille avec un ‘’recrutement’’ de troupe ce transforma en quelque chose dont il ne s’attendait pas. Depuis qu’il c’est mit en tête de dirigé et qu’il avait de quoi dirigé, il se sentait plus fort, plus rapide, plus endurent, il ce sentait au sommet de sa forme comme jamais auparavant,  et plus il avait de soldat sous ces ordres qui dépendais de lui, plus ce sentiment grandissais. Et une chose le tracassait… Son armure semblait devenir… trop petite !
     
    Yladrus avais en vue les deux vampires. Il alla dans leur direction et leur demanda ;
     
    - Salut lé koupains ! Ks’é ici la boum ? Ou ki sont l’court sur patte et l’rat d’égout ?


    (Pavé césar! xD )


    _________________
    "L'bon plan cé de kogné celui d'en face... Mais l'meilleur plan, cé d'le kogné plus fort!"

    Re: Les aventures

    Message par Grolash le Sam 3 Déc - 10:48

    (Je suis pas responsable pour les morts x) )


    _________________
    "C'est une belle journée pour être mort."

    Re: Les aventures

    Message par Yladrus le Sam 3 Déc - 13:32

    (techniquement ceux que j'ai tué étai déja mort, j'ai pas tué d'humain... un peut maltraité au pire! Mais en gros je les ai sauvé. Pour les zombie et squelette... Si ils n'étaient pas hostile, mon orque serait trop con pour faire la différence ^^. Et dernier point, je pense qu'on peut assumé le faite que vous êtes pas les seul dans le coin a gérer des mort vivant, ils y en avais bien avant votre arrivée xD )


    _________________
    "L'bon plan cé de kogné celui d'en face... Mais l'meilleur plan, cé d'le kogné plus fort!"

    Re: Les aventures

    Message par Grolash le Sam 3 Déc - 14:45

    (Puis j'en ai laissé sans contrôle direct; c'est plus facile, ils patrouillent tout seuls x) )


    _________________
    "C'est une belle journée pour être mort."

    Re: Les aventures

    Message par Alvaro le Sam 3 Déc - 20:09

    *Au sons de la voix éraillée et morte du vampire Aardan décrocha sa conscience des chauves souris et les laissa se disperser dans la nuit qui touchais à présent à sa fin.
    Il se releva pour se tourner vers Rametep et lui lança d'un ton nonchalant.*

    "Tu a été plus long que je le pensais. A vrais dire je commençais à me demander si tu viendrais.
    Cela fait depuis longtemps que je ne suis plus venu ici et je doit dire que je ne le regrette pas.
    Enfin bref. Suis moi."

    *Sur ces mots le dragon de sang redescendit les marches avec le nécrarque à sa suite. Une fois arrivés en bas ils se dirigèrent vers le sud du palais ducal.*

    "D'après ce que j'ai put observé tu a déjà pris tes dispositions dans le coins. Alors quel informations a-tu réussit à glaner ?"

    *Avant que le nécrarque ne puisse répondre une ombre imposante vins masquer la lueur faiblarde des deux lunes touchant l'horizon et une voie puissante fit déguerpir les rats courant à leurs pieds et les chauves souris nichées dans les greniers alentours.*

    "Salut lé koupains ! Ks’é ici la boum ? Ou ki sont l’court sur patte et l’rat d’égout ?"


    *Au son de la voix grave de l'orque Aardan souris, le tempérament joviale de l'orque lui avais manqué. Son humour tranchais agréablement avec le trop grand sérieux des autres membres du groupe et l'humour un peu trop morbide à son gout de Rametep.
    Il se tourna alors pour lui faire face et remarqua alors que quelque chose avais changé par rapport à la dernière fois.

    Déjà une nouvelle tête était plantée sur une de ses piques, une tête d'orque. Le chevalier en conclus d’après son état encore peu avancé de décomposition qu'il s’agissait du chef d'un clan dont il avais récemment pris le contrôle pour cette mission.
    C'est alors qu'il compris ce qui avais changé. Yladrus avais pris presque une dizaine de centimètres ! Ses dents semblaient également plus longues et ses muscles plus développés. Il remarqua même que les quelques vêtements allant avec l'armure qu'il portait étaient à présent tendus à la limite de leurs point de rupture

    La magnifique hache pour la fabrication de laquelle tout le groupe avais mis tant d’effort semblais plus puissante que jamais. Le cristal composant sa tête pulsant de l'énergie colérique du démon qui y avais servit la créer.

    Il le saluât alors chaleureusement.*

    "Ah mon ami ! C'est toujours un plaisir de te voir ! *Il lui mit une tape dans le dos.* Je vois que commander te vas bien ! Tu fait partit des premiers à arriver, pour le moment il n'y a que nous trois et nos troupes respectives. Mais je pense que les autres ne devraient pas trop tarder.
    Par contre le soleil ne vas pas tarder à se lever, je vais bientôt devoir me lancer à la recherche d'un lieu où rester pendant la journée, donc faites vites si vous avez quelque chose à me dire."

    Re: Les aventures

    Message par Grolash le Sam 3 Déc - 23:36

    *Le Nécrarque descendit les marches à la suite d'Aardan porté par un nuage de mort.*

    "-Salut lé koupains! Ks'é ici la boum? Ou ki sont l'court sur pattes et l'rat d'égout?
    -Ah mon ami ! C'est toujours un plaisir de te voir ! *Il lui mit une tape dans le dos.* Je vois que commander te vas bien ! Tu fait partit des premiers à arriver, pour le moment il n'y a que nous trois et nos troupes respectives. Mais je pense que les autres ne devraient pas trop tarder.
    Par contre le soleil ne vas pas tarder à se lever, je vais bientôt devoir me lancer à la recherche d'un lieu où rester pendant la journée, donc faites vites si vous avez quelque chose à me dire.
    -*joignant les mains*...mmm... effectivement, il est devenu plus puissssant... quand à toi, Dragonneau, tu ne t'es toujours pas affranchis des contraintes de ta condition. *il sourit, pas de façon moqueuse mais presque... compatissante*
    Je ne te retiens donc guère plus longtemps sur le chemin de ta quête. Les légions sssont prêtes et bientôt le sssoleil sscessera de briller dans le ciel de cette contrée, la brume étouffera leurs essspoirs et... la Mort régnera ssans partage, pour les sssiècles des siècles.
    Yladrusss, je compte sur toi pour tenir tes troupes au point de recevoir le surnom de Poigne D'Acier, compris?
    Bien, je ne m'éternise guère plus, j'ai encore beaucoup de travail..."
    *Sur ce, le Nécrarque fut enveloppé d'une brume mauve éthérée. Lorsqu’elle se dissipa, Rametep avait disparu.*
     ...
    *Dans son repaire, au coeur du réseau souterrain de la ville, dont les murs subissaient des anomalies dues à la surcharge magique, les pierres se changeant en blocs d'os ou se sublimant en une vapeur mauve éphémère, Rametep terminait l'élaboration du sort qui livrerait cette terre aux Royaumes de la Non-Vie. 
    Il inspirait une terreur qui n'était pas naturelle, outre son apparence. Les incantations résonnaient et un kaléidoscope de nuances mauves éclairait la pièce.

    En parallèle, les effets du déluge de Shyish se faisaient sentir sur les occupants des souterrains. 

    Les zombies devenaient investis d'une résistance surnaturelle, leurs chairs s'asséchant pour devenir dures comme des armures de cuir épaisses.
    Des squelettes émanait une aura de décrépitude; plus effrayants que jamais, les mousses souterraines mourraient en quelques minutes à leur passage.
    Quand aux goules, les rares qui n'étaient pas mortes pour se relever sous forme de zombies se comptaient sur les doigts d'une main mais elles étaient devenues... autre chose; elles ressemblaient maintenant à des Vargheists.
    Bientôt, tout serait fin près...*


    _________________
    "C'est une belle journée pour être mort."

    Re: Les aventures

    Message par Yladrus le Lun 5 Déc - 0:06

    Yladrus accepta avec un sourire, qui le rendait encore plus moche, le compliment de Aardan. Caresser un orque noir dans le sens du poil est une bonne tactique pour qu'il vous ai a la bonne. Les deux vampire paraissais plus petit qu'a son souvenir... Non, ses compagnons d'auberge ne sont pas plus petit... Ce n'ai pas une impression de puissance grandissante... C'est réel! Il le comprit a ce moment précis et fit le lien avec le compliment du dragon de sang et le commentaire du nécrarque. En revanche, ce dont il ne ce rendais pas compte, c'est que plusieurs expression traversa son visage pendant quelques seconde et trahissent le faite qu'il ai comprit.

    Puis il s'adressa a Rametep avant qu'il ne disparaisse ;

    - J'tiendrai mé boys en laisse pour pas k'il krase té pion mort avant la baston, mé évite d'en laissé v'nir vers mé boys aussi.

    *Rametep disparu dans une brume mauve*

    - hé, t'as un d'té humain, Philippe j'koi, il a fuis l'kombat et laissé trois d'sé pote dans la merde! Tu m'le donne? Ho! hé komment qu'on fé pour lé autres si il arrivent pendant qu'eu té pas la ce jour?


    (Grolash, t'as pas vu mon clin d'oeil avec "Philippe! Qu'ce tu fout Philippe?!" xD )


    _________________
    "L'bon plan cé de kogné celui d'en face... Mais l'meilleur plan, cé d'le kogné plus fort!"

    Re: Les aventures

    Message par Alvaro le Mer 28 Déc - 2:56

    (A chaque fois je met un temps pas possible, c'est dingue ce que je suis lent ! silent)

    Aardan fut heureux de porter un casque qui cacha son sourire au moment où Rametep fit un commentaire sur son "intolérance" au soleil.
    Mais à la mention de la lâcheté de l'un de ces hommes son sourire disparu et laissa échapper un grognement.

    -Merci pour l'information. Je m'en occuperai personnellement mais tu pourra disposer du cadavre après si tu le souhaite.

    Sur ces derniers mots il s'éloigna, le sort du lâche devrais attendre car il avais plus important à faire.
    Marchant en plein milieu des rues boueuses il descendit la rue vers l'est avant d'obliquer vers le nord.
    Finalement après quelques rencontres sans incidences, surtout pour le dragon de sang, il arriva sur le pan nord-est du mur de la ville qui, comme la plupart des édifices était en ruine.
    Il se contenta de passer par une des énormes brèches ouvrant le mur et déboucha hors de la ville.
    Il produisis alors une impulsion mentale, tirant sur son lien mental avec son destrier comme un cavalier tire sur la renne de sa monture.

    Quelques instants plus tard un galop rapide se fit entendre avant qu'une immense monture ne surgisse d'un bosquet aux arbres flétris.
    D'un rouge sombre et pulsant d'une énergie sanglante le monstrueux destrier vêtu d'une imposante barde de la même facture que l'armure de son cavalier s’arrêta dans un grognement monstrueux et visiblement impatient.
    Lui flattant l'encolure Aardan l'apaisa de sa voie grave, résonnant depuis son casque toujours fermé.

    -Lààà, ça vas. Calme toi, tu l'aura ton contant de sang, et même du sang de qualité !

    A ces mots la monture infernale sembla se calmer légèrement. Le chevalier noir l'enfourcha alors et partit au petit galop en direction de la forêt d'Arden en suivant le fleuve tandis que les rayons du soleil commençaient à éclairer le pays.
    Il repensa au commentaire presque condescendant du nécrarque et souris légèrement.
    Cela faisait depuis longtemps qu'il était capable d'endurer la morsure des rayons brulant du soleil pendant des heures et des heures sans problèmes.
    Et ceci combiné à son imposante armure et au temps pour le moins nuageux de cette contrée faisais qu'il ne ressentait qu'une légère gène.

    Alors, tandis que sa monture augmentais de plus en plus sa vitesse il fit appel à ses pouvoirs nocturnes. Des chauve-souris s'approchèrent pour accompagner sa rapide chevauchée, se faisant de plus en plus nombreuses. Finalement elles l'entourèrent allégeant de plus en plus les pas du cheval jusqu'à ce qu'ils ne pèsent plus rien et qu'ils ne quittent le sol.
    Tel un ouragan d'ailes sombres il parcouru les terres enténébrées de Moussillon que même les rayons n'arrivaient plus à éclairer, faisant naitre la peur dans le cœur des paysans superstitieux qui l'apercevais, considérant cela comme un mauvais présage.

    En temps normale un voyage comme celui-ci aurais dû lui prendre plus d'une semaine mais il ne pouvais pas se permettre de perdre du temps comme cela. Déjà l’endurance surnaturelle de sa monture lui permettait de chevaucher à une vitesse ahurissante sans avoir besoin de s'arrêter, mais cette nuée lui facilitai définitivement la tache.
    Le soleil, maintenant haut dans le ciel entravais à peine ces capacités.

    Durant les nombreuses heures que dura le voyage il eu tout le temps de réfléchir.
    Son plan se déroulai parfaitement pour le moment, les autres ne semblaient pas avoir remarqué quoi que ce sois mais pour le moment il n'avais accompli que le plus facile. Il se mentirais à lui-même en se disant que cette situation ne lui plaisais pas, avoir le contrôle était une des choses qui lui plaisais le plus mais il ne se faisais pas d'illusions sur leur capacité à percer à jour ces projet dès qu'il leur laissera le moindre indice.

    Cela faisait depuis vraiment longtemps qu'il convoitais le sang des archimages et il allais bientôt être en mesure de l'obtenir ce qui allais lui permettre de s'attaquer à une des étapes les plus importantes de son projet.

    Mais il n’eut pas le temps de pousser plus en avant ses réflexions car il était déjà arrivé. Parfois sa pensée était capable d'embrasser l’ampleur de la situation d'un champ de bataille et d'élaborer une stratégie complexe à partir de cela en moins d'une seconde. Mais parfois il pouvais se laisser vagabonder à travers ses pensées laissant passer les heures voir même les jours.

    Laissant les être de la nuit se disperser son destrier traversa la couche de feuilles et des branchages pour atterrir avec agilité sur le sol sylvestre.
    Il posas enfin pieds à terre et attendit pendant de longs moments.
    Finalement une silhouette se détacha de l'ombre des arbres et s'avança avant de s'incliner.
    Il s’agissait d'un homme, la trentaine avec une barbe noir et des yeux marrons, habillé en forestier et équipé d'un arc long et d'une épée courte.

    -Mon seigneur, c'est un réel plaisir de vous revoir après tout ce temps.

    -Je n'ai pas le temps pour les échanges de politesses, je doute que mon voyage sois passé inaperçu auprès de mes alliés temporaires et même si je doute qu'ils iraient jusqu'à me suivre je ne souhaite prendre aucun risque. Au moindre doute de leur part toute l'opération risque d'échouer donc faisons vite.

    -Comme vous le souhaitez seigneur.

    -Alors, tout le monde est prêt ?

    -Oui seigneur, conformément à vos instructions l'unité d'assaut de la Flèche Noir a été spécialement reconditionnée et réentrainée pour cette tâche. Ils sont prêts à agir dès que tout sera positionné tel que vous l'avez indiqué.

    -Bien. Et pour mes frères ?

    -Presque tous ont répondus à l'appel. Le seigneur Aretamis nous a fait parvenir une lettre où il s'excuse de ne pouvoir vous prêter main forte, il semble être englué dans une guerre de guérilla contre des cavaliers maraudeurs dans le nord et n'a pas été en mesure de redescendre vers le sud avant la retombée des neiges qui le bloquerais trop son chemin et donnerais un avantage aux norses.

    -Mmmh c'est fâcheux mais nous devrions pouvoir nous passer de lui. Et les autres ?

    -Nous n'avons pas de nouvelle du seigneur Rodrick depuis qu'il est partit en direction des terres sombres. Quand au seigneur Estermar il ne semble toujours pas avoir renoncé à son idée de croisade dans le nouveau monde et ne peut donc faire le déplacement.

    Aardan lâcha un petit mot amusé.

    -Hé, il est toujours sur cette idée lui, par contre cette histoire de voyage de Rodrick dans les terres sombres m'inquiète, il faudra que tu me fasse un rapport sur cette histoire quand nous en aurons finit.

    -Bien mon seigneur.

    -J'aurais préféré pouvoir compter sur Estermar et ses légions d'hommes-lézards morts-vivants mais nous ferons sans. Et qu'en est-il de nos informateurs ? Les vaisseaux haut-elfes sont-ils en vue de la côte ?

    -Les vaisseaux chargés de débarquer les guerriers fantômes ont été aperçus mais mes agents ne sont pas en mesure de les suivre à la trace.
    Mais comme vous en avez donné l'ordre nous avons créé un groupe de goules de chasse spécialement pour eux, elles ont été conditionnées avec soins et lâchées il y a 3 jours. Elles sont aussi efficaces que nous l'avions envisagé mais même si elles ne feront pas le poids contre eux elles devraient les occuper suffisamment pour permettre aux vrais chasseurs de les débusquer.

    -C'est parfait, absolument parfait. Tu a bien travaillé, approche.

    Otant son gantelet gauche le vampire passa l'une de ses griffes métallique sur les veines courant le long de son poignet les ouvris, laissant gouter un sang sombre. Un sang nourris de milliers d'êtres de natures toutes différentes, un sang d'une puissance énorme.
    Le serviteur tomba à genoux tendant la langue pour recueillir au creux de celle-ci chacune des goutes du fluide en s'assurant de pas en perdre une seule.
    Il fut alors pris d'un spasme et s’effondra sur le sol avant de se mettre à rouler de l’œil. Pendant plusieurs instants il resta là mais il finit par se relever tremblant et couvert de sueur mais avec une lueur de puissance dans le regard. Il semblais bien plus puissant, plus rapide et une étrange aura émanais de lui tandis que ses rides se lissèrent légèrement, lui rendant un peu de sa jeunesse.

    -Merci seigneur. Vous avez pris de la puissance par rapport à ce que mon père à qui j'ai succédé m'a dit.

    -Ton père était fière, loyal et très compétent. J'espère que tu sera en mesure de suivre son exemple.

    -Oui mon seigneur !

    Lança l'homme gonflé de fierté.

    -Maintenant disparais ! Il est temps que la machine se mette en branle !

    Sur ces mots, l'agent s'enfonça de nouveau dans les ombres et disparu. Aardan quand à lui fit demi-tour pour remonter sur sa monture. Faisant encore une fois appel à ses pouvoirs il appela ses chauve-souris qui l'élevèrent sous un soleil à présent déclinant.
    Sous la contrainte le cheval émis un grognement désapprobateur, visiblement peu ravis de devoir refaire le même chemin.
    Le chevalier lui caressa le cou tout en l’apaisant.

    -Ne t'en fait pas, tu aura ton sang. Et bien plus qu'il n'en faut.

    Sa voie s'était transformée en un murmure, un murmure plein malice et chargé d'un rictus cruel.

    -Même des torrents de sang. Puis un autre torrent suivra. Puis un autre, et encore un autre. Jusqu'à ce que je puisse enfin prendre le plus grand de tout les sangs. Mais pour le moment il nous faut patienter.

    Re: Les aventures

    Message par Grolash le Mer 28 Déc - 19:36

    *Un mouvement dans la nuit noire. Des souterrains sortirent des abominations altérées par magie.
    Ce qui avait autrefois été des Goules étaient désormais bien plus. Les créatures de la nuit se faufilèrent dans la ville, la passant au crible. Chaque changement devait être connu.
    A part ça tout était calme du côté Nécrarque. Du moins, en apparence, il ne se passait rien. 

    La Magie qui s'accumulait commençait cependant à produire un bourdonnement qui se faisait entendre à chaque bouche d'égout, chaque souterrain, chaque cave.
    La terre commença même à trembler légèrement au centre de la ville, comme une vibration.
    La brume mauve immatérielle et invisible pour le commun des mortels, était parcourue de pulsations se rapprochant du cœur de la cité, semblant s'en approcher lentement, imperceptiblement pour celui ne faisant pas attention.

    Mekhà pok'temak N'ka selà dorkhan Rà konteka dne'ton porkhali enkala loptek. N'lokeh. Khenakà kela oneka elùiethe...

    Une incantation prononcée dans une langue qui n'a plus été parlée dans le vieux monde depuis des siècles et des siècles... Une promesse de mort.*


    _________________
    "C'est une belle journée pour être mort."
    avatar
    Gorkin
    Jeune Barbe

    Re: Les aventures

    Message par Gorkin le Mer 28 Déc - 20:23

    Gorkin et sa troupe arrivèrent a proximité de la villes

    "nous y voilà" dit Gorkin en tapotant sa pipe pour en faire sortir la cendre

    Un bruit sourd résonna

    "
    Bon ben il se pourrait que l'on soit en retard, si seulement cette troupe de gobelin s'était montré plus coopérative et nous avait rendu gentillement nos provisions..."
    "
    Avançons" dit Pieter, "nous verrons bien ce qu'il est en train de se passer, j’espère juste que nous ne sommes pas les derniers histoire que l'on ait un peu d'action"

    La terre se mit a trembler et le groupe fut projeter en bas de la colline sur laquelle ils se tenaient


    Re: Les aventures

    Message par Alvaro le Mer 28 Déc - 22:00

    Le soleil se couchais au moment où Aardan arriva enfin en vue de la ville morte.
    Une lumière orangée faisais courire des ombres sur toute la vallée, donnant un aspect de forêt au paysage. C'est là qu'il aperçu un groupe au niveau d'une des collines proche de la porte nord.
    Apparemment un nain comptait dans le groupe. Il reconnu alors Gorkin et modifia sa trajectoire vers eux.
    Au moment où il amorça la descente des nuages de poussières s'élevèrent du sol et les membres du groupe furent jetés au pied de la colline comme si celle-ci se débarrassais d'eux tel un chien se secouant pour se débarrasser de ses puces.
    Posant le pied souplement au sol il s'approcha du groupe avant de lancer d'une voie forte et moqueuse.

    -Alors on arrive plus à tenir debout ?

    Re: Les aventures

    Message par Grolash le Mer 28 Déc - 23:07

    Une créature abominable de 3 mètres grimpa alors la colline. Lorsqu'elle fut remarquée, l'Abomination des Cryptes articula dans les gargouillis: "Le Maîtr'... veut rrrassembler le... c... conseil de guerr'..."
    La chose reparti d'où elle était venue à toute vitesse, malgré sa taille.

    Sur la plus haute tour du palais, se dessinait une silhouette toute de cape ballant au vent.
    Le Nécrarque fixait le littoral avec détachement.


    _________________
    "C'est une belle journée pour être mort."

    Re: Les aventures

    Message par Yladrus le Jeu 29 Déc - 3:45

    Aardan répondit a l'orque noir :


    - Merci pour l'information. Je m'en occuperai personnellement mais tu pourra disposer du cadavre après si tu le souhaite.


    - Sur ke j'veux son kadavre! Y a plus a bouffé sur lui k'lé zomb...

    Mais le vampire étais déjà parti... Yladrus, vexer du peu d'intérêt de la conversation que lui témoignais son compagon d'auberge, prit la direction de son camp. il profita de deux nouveau zombis sur le chemin pour tué quelque chose et tenté de passé sa frustration... Mais cela n'y changeas rien!

    De retour a son camp, Feltik et Geltik s'empressa d'allé a sa rencontre :

    - Boss! Boss!
    - KOI!

    Les deux orques noir stoppèrent leur course net et ce mirent limite presque a genoux comme pour imploré la pitié de leur chef, puis Feltik repris :

    - Dans ta hutte boss, y'a... y'a...
    - Y'a KOI dans ma hutte!?
    - Y'a un... "chaman" qui t'attend...

    Yladrus ne dit rien, il affichais un aire plus surpris, même si il étais en colère qu'un intrus sois dans ces cartiers, et sans rien dire, ce dirigea vers sa hutte. L'entrée est gardée par plusieurs kosto et un troll. Mais ils ne pouvaient s'empêcher de lancé des regards craintif envers l'entrée qui cachais l'intérieur par une sorte de drap en rouge, d'ou s'échappait une petite quantité d'une étrange fumée verte. Le boss entra, suivit de près par ces deux lieutenants. Il y faisait sombre avec un léger feu au centre mais de couleur tirent sur le vert et en dégage une petit fumée de la même couleur. De l'autre coté de ce petit feu, est assis un être capuchonné vêtu de tissu, sur ces vêtements, des petits os d'animaux sont relié entre eux par des ficelles. L'intrus leva la tête lorsque Yladrus rentra et deux lueurs fumente d'un vert vif a l'emplacement des yeux s'échappa de façon continue. On pouvais voir, non sans difficulté dans cette pénombre, un orque d'une carrure banal. Puis il s'adressa a Yladrus d'une voix forte et profonde a la fois et, plus troublent encore, en echo... comme si l'intrus parlais deux fois en même temps :

    - Nous t'attendions, Broyeur de crâne...

    Yladrus, surpris, attendit la suite.

    - Parlons... seul...
    - *Le boss ce tourna vers ces deux orques noir* Kassé-vous, maintenant! * Feltik et Geltik sortirent immédiatement*
    - Asseye toi, main de la destruction... Nous devons te Montré Pour que tu comprenne, décapiteur...
    - Me montré koi? *Yladrus s'assis*
    - Nous te regardons depuis un certain temps, briseur de nuque... Tu es promis... A bien plus encore...
    *Yladrus resta pendu au lèvre de l'orque, mais ce dernier avais posé son regard sur sa hache, et il s'en aperçu*
    - Donne la nous, trancheur de tête... Elle n'est pas comme tu la crois...
    *L'intrus tendis la main. Le boss hésita quelque seconde puis la donna*
    - Maintenant, regarde! 


    Le feu devient plus grand et d'un vert plus fort. Le regard de l'orque noir ce plongea en son centre et y voyais une bataille qui allais débuté dans une contrée ou tout semble mort, comme celle ou il ce trouvais en ce moment. Il y voyais une grande cité entourée de haut murs avec, a ces pieds, des centaines, des milliers de silhouettes en formation qui allais faire face a d'autre milliers de silhouettes qu'il reconnu. C'étais une armée d'orque, une Waaagh immense! Des géants, des arachnaroks et des milliers de peaux vertes qui attendais un seul ordre. Puis il le vit, perché en haut d'un gros rocher, un orque énorme qui chevauchais Une grosse vouivre, l'orque était aussi imposent que son anciens boss Grimgor, Dans une armure lourde qui n'étais pas de facture orque mais nain... non pas simplement nain, mais nain du chaos. Puis cette orque leva une arme qui pulsais une énergie verte d'une vive intensité et un crie retenti sur tout le futur champs de bataille "WAAAAAAAAAAAGH!!", l'ordre étais donné, la marée verte s'élança a l'assaut des milliers d'autre silhouettes.

    Yladrus revient a lui, l'intrus lui tendais sa hache qu'il repris, puis il lui dit :

    - Maintenant elle est ce que tu crois qu'elle est. Maintenant va, et crois en nous. Tue pour nous! Massacre pour nous! DETRUIT POUR NOUS, MASSACREUR DE VIE! LEVE-TOI ET DECHAINE TA RAGE!

    Le feu dans les cartiers du boss étais a nouveau normal, l'orque en face de lui, gisais a coté du feu, inconscient. Il regarda sa hache... Que c'est t'il passé ici?... Yladrus avais de la peine a suivre... Rien n'avais changé dans son arme. Elle étais toujours aussi tranchante, de même poids, de même couleur... sauf peut être... en son centre, une minuscule pointe de jaune pulsai en même temps que tout ce rouge. Puis l'intrus gémis et ce réveilla. Il n'y avais plus de lueur verte qui fumais dans ces yeux, tout avais l'aire normal. Même quand il prit la parole, rien de spécial... un orque banal.

    - Heu... j'teu connais! t'es l'boss que j'ai rêvé! Cé un signe de Gork et Mork! J'suis worsak, chaman et a té ordre, boss.

    Yladrus allai répondre mais un gros fracas d'éboulement retenti dehors juste devant sa hutte. Yladrus sorti aussitôt et vit une grosse bestiole qui s'adressa au boss

    - Le maîtr'... veut rrrassembler le...c... conseil de guerr'...

    Puis elle reparti aussitôt par ou elle étais venu.


    _________________
    "L'bon plan cé de kogné celui d'en face... Mais l'meilleur plan, cé d'le kogné plus fort!"

    Re: Les aventures

    Message par Alvaro le Ven 30 Déc - 1:50

    Aardan hocha les épaules avant de se mettre en route.
    Sans se retourner pendant qu'il marchais il lança au groupe.

    -Allez y sans moi, j'ai quelque chose à faire juste avant.

    Sur ce il se dirigea vers le palais ducal avant d'obliquer vers l'est pour s’arrêter au point de rendez-vous fixé plus tôt dans la journée.
    Il n’eut à attendre que qu'une dizaine de minutes avant que ses hommes n'arrivent.
    Il se contentant d'un ordre simple pour tout salut.

    -Au rapport.

    Ses hommes lui firent un rapport complet sur le terrain et les diverses informations qu'ils avaient réussi à récolter.
    Finalement un des hommes s'avança d'un aire incertain.

    -Heu, messire. Nous avons été attaqués par un groupe de zombies à un moment et ...

    Aardan l’interrompis d'un geste.

    -Je sais ce qu'il s'est passé et j'y ai remédié. Normalement il ne devrais pas trop tarder à nous revenir.
    Bon sur ce je me rend au conseil de guerre, pendant ce temps trouvez-vous un endroit où vous reposer et fortifiez le au cas où nous aurions besoin d'une place forte défendable.

    Sans attendre de réponse il se retourna pour se diriger vers le palais ducal. Il passa sans problème le mur du palais et sauta à travers l'une des fenêtres brisée du second étage plusieurs mètres plus haut.
    Traversant les couloirs sombres que la lueur orange du soleil couchant éclairai encore il découcha finalement sur ce qui ressemblais à une salle de réunion avec une grande table en son centre et de multiples chaises pour la plupart pourries.
    Divers documents rongés par l’humidité trainaient dans un coins mais des cartes du duché et de la ville étaient encore relativement intactes.
    Il les pris et les disposas sur la table et commença à y reporter les informations que ces hommes avaient collectés pour lui en attendant le reste du groupe.

    Re: Les aventures

    Message par Grolash le Ven 30 Déc - 13:04

    Une odeur nauséabonde de cadavre en putréfaction entra dans la pièce par un courant d'air surnaturel. 
    Rametep apparu à l'entrée de la salle, entouré d'une aura violette bien visible et dégoulinant de Dhar pure. Ses yeux étaient habités d'une lueur de la même nuance.
    A mesure qu'il s'approchait de la table, les chaises pourrirent comme si les siècles s'écoulaient extraordinairement vite dans la salle. Plusieurs s’affaissèrent et se brisèrent sous leur propre poids. Cependant la magie du Nécrarque n'était pas incontrôlée et les documents jaunirent juste un peu, ils restaient consultables sans soucis.
    "Bien... nous y voila." La voix du Nécrarque eu plusieurs échos superposés.
    "Nous allons enfin pouvoir nous concerter..."
    Il atteint la table et y posa ses mains. Le marbre qui se trouvait en dessous commença à s'effriter lentement...


    _________________
    "C'est une belle journée pour être mort."

    Re: Les aventures

    Message par Yladrus le Ven 13 Jan - 14:14

    (Cette fois c'est moi qui ai une bonne dose de retard. veuillé m'excuser.)

    La nouvelle avais déjà fais le tour du camp. "Ceului keu Gork et Mork zyeutent!" voila ce que le Boss entendait murmurer partout autour de lui. Il avait a peine eu le temps de manger quelque chose avant de partir pour le conseil de guerre que tous étais déjà au courent de ce qui c'est dit dans la tente... le chaman ne le lâchais pas d'une semelle et ce fût encore pire quand on lui avait raconté ce qu'il avait fais et dit alors qu'il ne ce souvient absolument de rien. Worsak n'avais plus qu'une parole en a la bouche "Boss, fo envoyé dé boys dire keu Gork et Mork vont te donné lé plus grosse baston!"
     
    Oui... Plus il y repensait et plus il ce dit que cela pouvais être une bonne idée. Et cette vision... Il a tellement de question par rapport a cette vision! "Qui? Où? Pourquoi? Quand?" cela le taraudai, il ce repassai cette vision dans sa tête en boucle. Et sa hache... "Maintenant, elle est ce que tu crois qu'elle est." Il réfléchit beaucoup a cela... Pourquoi a t'il dit cela? Yladrus c'est perdu si profondément dans ces pensée qu'il étais assis sans bouger a rien dire et a fixé le sol depuis déjà quinze bonne minute. Quand il fût ramené a la réalité par la vois de Worsak :
     

    - Dit moi s'ki trakasse boss... trop pensé pour un orque cé pô bon... pô bon du tout j'teu dit boss. J'vé t'aidé a répondre dé questions que tu t'pose. Gork et Mork m'ont fais v'nir pour ça !
     

    Avec un peut de réticence, Yladrus raconta tout ce qui c'est passé dans sa hutte. Le chaman avait l'aire encore plus surpris et déterminé qu'avant! Mais il s'efforça de se concentré sur ce que le boss a dit et de l'interpréter au mieux.


    - S’ki hé sur boss, ils te zyeutent! Pi y sont v’nu t’parlé face à face ! Mais le rêve du feu… j’dirais qu’il t’on montré une de tes plus grosse baston de plus tard, pour sûr ! Mais ou et contre ki… sa on le verra plus tard ! Et pour ta hache… j’dirais k’ils disent keu quel qu’un t’a sournoisé !... Mais s’pa grave boss, ils l’on réparé !
    - Tu crois queu j’me suis fé entourloupé a un moment pour mon bô kikoop ?!...
    - Cé s’keu j’crois boss…


    Yladrus réfléchit encor, il avait sorti sa petite amulette de sous son armure et la tenais dans sa main, il ce remémora son acquisition :

    ·         Flash back

    L’orque noir et le nain étaient assis sur un gros caillou non loin de l’auberge et sirotaient une bonne bière. Ils affichaient tout les deux un aire pas très jovial.


    – Alors komme ça, tu t’kasse ?
    - oui…
    - hé tu r’vien pas ?...
    - les chances en sont mince…
    - Donc j’te rvéré pô ?
    - j’ai bien peur que nos route ce sépare ici mon grand…


    Les deux compagnons regardais chacun de leur coté et s’essuyèrent le coin de l’œil discrètement. Puis ils reprirent leur discutions. Ils évoquèrent plusieurs moment passé dans l’auberge, des moments drôle et moins drôle. Mais il vient un moment ou l’inévitable fini par arriver.


    - j’en ai pas envie tu sais, mais faut que je parte maintenant. Si je veux atteindre mon premier arrêt avant la nuit…
    - Bon, alors on s’la fini cul sec ?
    - Ca marche !


    Ils firent une dernière fois santé et finirent leur choppes. Le nain salua l’orque noir mais avant même qu’il ne fasse un mètre, l’orque le saisi par une épaule et le retourna :


    - Si un jour, t’as besoin d’moé ou keu t’as des pas bô ki t’font chié, tu m’dis ! J’m’en viendrais leur cassé la tronche correctement !


    Le nain le regardais et avais l’aire d’hésiter a faire quelque chose… il ouvrit la bouche pour parler mais la referma aussitôt. Puis il secoua la tête et dit :


    - Si les ancêtres me voyais faire sa maintenant… j’ai un dernier cadeau pour toi mon grand.

    Le nain enleva une amulette qui ce trouvais autour de son coup et la lui tandis.

    - Prend-là et porte-là cachée sous ton armure. Ne t’en sépare jamais ! Quelque chose me dit que tu en auras besoin. Elle a beaucoup de valeur et elle comblera, a coup sur, ta plus grande faiblesse. C’est une amulette de Valaya… N’en parle à personne ! Ca doit rester notre secret… Prend soin de toi…


    L’orque leva le poing en guise de ‘’check’’ que le nain lui rendit avec un sourire. Puis il parti, pour ce qui semble être, pour de bon.

    ·         Fin flash back


    La voix du chaman le ramena une fois encore à la réalité :

    - Boss, tu m’fais soucis la, koi ki va pas ?
    - Ca peut pas être lui… donc il n’en reste que les autres qui auraient pu sournoisé… Bref maintenant cette histoire la n’a plus d’importance !...
    - Sa sent l’coup d’un des peaux pâle keu tu m’a kausé, boss…
    - Moué j’sais… j’peut pas leur faire confiance aveuglément… Si j’continue à les suivre sans m’éfié j’finirai en pâté pour kabô !... Bon je suis a la bourre ! fô keu j’aille a ce conseille eud’guerre… Envois les boys comme tu disais Worsak ! Me fô plus de soldat pour accomplir le rêve du feu !


    Sur ces paroles, Worsak sauta dans un petit cri d’enthousiasme et, avec une approbation de sa tête, courut exécuter l’ordre qu’il avais conseillé. Yladrus ce dressa et chercha un de ces lieutenant du regard, et aperçu Feltik en train de réprimandé un kosto qui voulais manger du goblin. Les deux lieutenant s’arrangeaient pour que l’un d’eux reste proche du boss a tout moment, déjà pour sa protection, même si il n’en a pas réellement besoin mais surtout pour recevoir les ordres a tout moment et transmettre a tout moment.


    - Feltik ! r’mène ton cul par la !
    - Oui boss ! *Feltik courut vers le boss puis l’écouta sans le regardé dans les yeux.*
    - L’chaman va envoyer dé boyz cherchez d’autre boyz. Laissé leu faire. Et, du moment keu cé pas débile, il a aussi le droit eud’donné des ordres. Bon, j’y vé !

     
         Yladrus va avoir un peut moins d’une heur de retard au conseil *


    _________________
    "L'bon plan cé de kogné celui d'en face... Mais l'meilleur plan, cé d'le kogné plus fort!"

    Contenu sponsorisé

    Re: Les aventures

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep - 21:55